SANDRA MARTINEAU Malgré un prix Louis Guilloux pour une nouvelle écrite au lycée, Sandra ne prend pas tout de suite conscience de l’importance qu’ont les mots dans sa vie. Au fil des années, le dessin, la photographie, les études supérieures viennent rythmer son existence sur un ton différent mais l’écriture n’est jamais bien loin.  1998, les projets s’allongent dans sa tête avec le besoin de les coucher sur papier. C’est le début des scénarii, solution intermédiaire entre les nouvelles et le roman. Un premier manuscrit tente de prendre forme, mais entre sa vie de famille et la gestion d’une entreprise,  il lui faudra près de cinq ans, pour achever ce roman « Confiance Aveugle » sorti en avril 2010.  D’autres idées pour de futurs manuscrits viennent alourdir ses journées, ou plutôt ses soirées. Promotion en Enfer, verra le jour en mai 2012. Son troisième manuscrit, un roman policier, Les blessures du silence est sorti en 2013, suivi de Dernière escale en 2016 et Même le Diable a la peau douce en 2018.

05 Sandra Martineau - copie
Publicités